Passage

A ces heures qui ne sont plus et celles à venir,
à cet instant qui déjà file, rien ne peux se retenir.
Gloire en l’éphémère, en la magie de ton sourire en souvenir.
Louanges aux murmures de mes amours, aux anges qui nous font signent tendrement par les plumes immaculées des cygnes rencontrés.
Invocations de ces moments, qui m’envahissent de la peau jusqu’au os jusqu’au plus profond de mes cellules et chantent encore le bonheur envahissant d’être tout simplement, infiniment Être.
Posée là en suspension sur un fil intérieur, m’offrir à chaque inspire le positif d’une mémoire reconstruite, lâcher sur chaque expire tout le négatif, me nourrir de cette seconde incandescente, fusionnant avec l’infiniment grand et l’infiniment petit, pleinement en ce souffle de Vie.
Quoi de plus important que cet espace…connectée à la vibration ultime, à la note cristalline?
Celle que joue mon cœur, accordée, en harmonie, à la symphonie majestueuse de mon âme divine pour et avec les Dieux en cieux ou en Terre promise. 31 Décembre 2019